Au mois de février 2019, l’Agence Française de Développement (AFD) a approuvé une subvention de 232,000 euros à l’association française Experts-Solidaires pour la réalisation d’un projet agricole dans le gouvernorat d’Hébron (Cisjordanie), en partenariat avec l’Union of Agricultural Work Committees (UAWC; ‘Union des comités de travail agricole), une ONG palestinienne en lien avec l’organisation terroriste le Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), entité désignée comme telle par l’Union européenne, les Etats Unis, le Canada et Israël.

L’UAWC est identifiée par le Fatah comme « affiliée »  au FPLP; elle est définie comme l’ « organisation agricole du FPLP » dans un audit commandé par l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID). De plus, selon un ouvrage publié par l’Institut français du Proche-Orient, l’ « UAWC est une ONG agricole rattachée au Front populaire de libération de la Palestine ». En ce sens, plusieurs membres du conseil d’administration et de l’assemblée générale de l’UAWC ont des liens avec l’organisation terroriste.

Selon des sources médiatiques rapportant les communications d’officiels sécuritaires israéliens, Samer Arbeed a commandé la cellule terroriste du FPLP responsable de l’attentat à la bombe du 23 août 2019 contre des civils israéliens. Cette attaque terroriste coûta la vie à Rina Shnerb, une jeune israélienne de 17 ans, et blessa son père et son frère. Selon les services de renseignement intérieurs israéliens, Arbeed est celui qui a préparé et fait détonner l’engin explosif.

A la suite de l’arrestation de Samer Arbeed par les services de sécurité israéliens, des médias arabophones ont rapporté que lors de son interpellation, Samer Arbeed était en chemin pour son travail en tant que comptable au sein de l’UAWC. Un article datant de 2016 indiquait d’ailleurs qu’Arbeed en était le directeur financier.1

Samer Arbeed sur un poster du FPLP publié sur le site de l’organisation terroriste. https://pflp.ps/post/18808/الضمير-تتحدث-عن-محاولة-لقتل-سامر-عربيد-داخل-المستشفى

En plus d’Arbeed, Abdul Razeq Farraj, le « directeur [actuel] des finances et de l’administration » de l’UAWC, « a purgé une peine de six ans d’emprisonnement dans une prison israélienne, après avoir été déclaré coupable d’entretenir des liens avec le Front populaire de libération de la Palestine ». En août 2018, il fut libéré après 14 mois de détention administrative.

Abdul Razeq Farraj sur un poster du FPLP. https://www.facebook.com/photo.php?fbid=559302630844764&set=a.234456166662747&type=3&theater

Selon Experts-Solidaires, en plus de l’AFD, ce projet d’une valeur de 650,000 euros reçoit le soutien financier de la région PACA, la commune de Les Mées (2,000 euros) et l’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse (AERMC; 203,440 euros).

Toujours selon Experts-Solidaires, ce projet « fait suite à une première phase » qui pourrait être un projet de même nature, réalisé entre 2012 et 2014 et mis en œuvre par l’UAWC. Ce projet d’une valeur de 354,489 euros avait alors reçu les financements français du Consulat General de France à Jérusalem (31,000 euros), la Région PACA (93,176 euros) et l’AERMC (177,000 euros).